Auguste THOUARD

Auguste THOUARD

3 février 1859

6 heures 00 à Embrun (05)

Verseau ascendant Capricorne

 

Thouard

 

Antoine Auguste Thouard est né à Embrun le 2 février 1859 (son acte de naissance indique le 3), fils d'Antoine Thouard et Virginie Garcier. Du côté de son père, il est issu d'un milieu d'artisans et de petits commerçants, implantés à Embrun. Du côté de sa mère, il est issu de propriétaires et cultivateurs de Saint-Apollinaire, un village au-dessus du lac de Serre-Ponçon, proche d'Embrun.

Devenu avoué, Auguste Thouard resta toute sa vie dans sa ville natale. Très impliqué dans la vie locale, il fut un des animateurs du syndicalisme agricole. Très éphémère maire d'Embrun, il ne persévéra pas dans la carrière politique.

Il était aussi un érudit de l'histoire locale, même si une bonne part de sa production n'a pas été publiée. Il est surtout maintenant connu pour des textes en dialecte embrunais, publiés en 1910 : Quand me bressavoun. Il a laissé des manuscrits : une histoire d'Embrun, un ouvrage sur le folklore embrunais, une étude sur les surnoms des habitants des communes des Hautes-Alpes, ainsi que d'autres notes sur l'histoire locale.

Il était membre de la Société d'Etudes des Hautes-Alpes. Il a publié quelques articles dans les Bulletins entre 1905 et 1925.

Il est décédé à Embrun le 28 septembre 1925. Il s'était marié à Embrun le 10 juillet 1886 avec Louise Mottet (Embrun 16 février 1867 - Embrun 29 novembre 1957). Son épouse, elle aussi très impliquée dans le vie locale, en particulier dans la Croix-Rouge, a reçu la légion d'honneur en 1951.

 

Source : http://www.bibliotheque-dauphinoise.com/auguste_thouard.html

 

Note : le thème est dressé pour la date apparraissant sur son acte de naissance soit le 3 février. Toutefois, certaines biographies donnent le 2 pour des raisons que j'ignore. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 07/06/2016